Ambassadeurs

Ambassadeurs

Rencontre avec Florian Olivier, notre ambassadeur trailer

Trybu aime le trail et aime ceux qui le font vivre avec passion et détermination. Nous vous proposons par cette interview, d’en savoir plus sur Florian Olivier, un trailer fondateur de la Team Cimalp et également notre ambassadeur Trail. Vous pouvez suivre ses performances sur son profil Instagram @flo_cimalp ou sur son blog


Quand et comment l’aventure trail a-t-elle commencée ?

J’ai débuté le trail en 2011 après avoir surtout pratiqué les sports collectifs avec notamment 10 ans de volley-ball au niveau national…  Avec l’arrivée de mes enfants et une certaine lassitude de visiter tous les gymnases de France, j’ai cherché d’autres sports qui pourraient me convenir. Étant passionné de nature et de montagne (je suis accompagnateur en montagne) et doté de facultés naturelles d’endurance, j’ai testé le trail et j’ai tout de suite accroché !


Que représente pour toi le trail ?

Pour moi, le trail, c’est la combinaison parfaite entre sport, dépassement de soi et découverte de la montagne. Il suffit d’une paire de baskets pour partir à la découverte de nouveaux terrains de jeux. Chaque année, je choisis mes courses dans des massifs que je ne connais pas ou peu.


Quels sont tes sources de motivation ?

On peut dire que ce qui me motive le plus, c’est l’envie de découvrir de nouveaux espaces, la saine émulation et l’entraide qui règne dans les pelotons de trail et enfin un farouche esprit de compétition qui me colle à la peau depuis mon plus jeune âge 🙂 


Quelles sont les qualités requises à la pratique du trail ? 

Il n’existe pas de morphotype du trailer, par contre les principales qualités pour performer dans cette activité sont : un bon moteur cardio-vasculaire (pour faire avancer la machine), une solide architecture musculo-squelettique (pour ne pas casser la machine), un mental à toute épreuve (pour piloter la machine).

florian olivier, coureur de trail avec la team Cimalp dans les montagnes


Le trail nécessite-t’il la pratique de sports complémentaires ?

Je suis un adepte de l’entraînement croisé afin de soulager mes articulations et travailler d’autres chaînes musculaires. En complément, je fais beaucoup de vélo et de VTT ainsi qu’un peu de natation lorsque le temps me le permet. J’ai également mon métier d’accompagnateur en montagne qui m’emmène régulièrement sur les chemins mais à des allures beaucoup moins soutenues.


Comment organises-tu ta récupération ?

Je suis un sportif qui fait attention à son corps. J’essaye d’avoir un suivi régulier auprès de mon ostéopathe et kiné. Je suis également un adepte de la cryothérapie corps entier (rien de tel que de passer 3 min à entre -120 et -160°). Sinon, l’hydratation et l’alimentation font partie intégrante de la préparation et de la récupération d’un sportif d’endurance.


Comment s’organise ta préparation en période de compétition ? As-tu une alimentation spéciale pendant ces moments-là ?

Au niveau de la préparation, j’organise ma saison en blocs de travail avant des objectifs spécifiques. Étant adepte des longues distances (80 à 170km), il est important de planifier sa saison. Une semaine-type d’entraînement va se découper avec 1 à 2 sorties de vitesse, 1 séance de seuil, des footings ou sorties à vélo et une sortie longue. Ensuite, au niveau de mon alimentation, je vais être particulièrement attentif 1 semaine à 10 jours avant un gros objectifs. Sinon, étant plutôt bon vivant, on dira que je ne prive de rien mais avec modération… 


Ton alimentation joue-t-elle un rôle important sur tes performances ?

C’est indéniable. Le facteur performance en trail est lié à une somme d’éléments plus ou moins maîtrisables : physique, mental, alimentation, météo, équipement. Mon alimentation va jouer un rôle prépondérant à différents moments : pré-compétition pour préparer au mieux mon corps à l’effort et disposer des réserves énergétiques nécessaires, en course pour alimenter mon corps en “carburant énergétique” facilement assimilable pour éviter les soucis gastriques, post-compétition pour récupérer plus rapidement et combler les dépenses énergétiques de l’épreuve. 


Des conseils à donner aux personnes qui souhaitent se lancer dans le trail ?

Toujours rester dans le plaisir et respecter une progression linéaire sans brûler les étapes. Le plaisir en sport ou l’exercice de ses passions reste primordial !


Quels sont tes prochains défis ?

Pour cette année, le programme n’est pas encore totalement fixé mais après une grosse saison 2017 post-opération qui s’est terminée à l’UTMB, j’ai déjà quelques jalons de posés comme le Trail des passerelles du Monteynard en Isère ou la TDS, course la plus montagnarde de l’évènement UTMB. Je ne manquerai pas de vous tenir informé des autres échéances à venir 😉

Pour en savoir plus sur Florian
J’ai créé mon blog afin de permettre aux personnes qui me suivent de rester informé de mes courses et des sentiments ressentis en course. J’ai également une petite partie dédiée aux tests et conseils. En 2018, j’envisage de le modifier complètement afin de mieux le structurer avec : récits de courses, conseils de progression (entraînements, alimentation, récupération), tests (matériel, alimentation, équipements), découvertes et voyages. Il y a du pain sur la planche ;-).
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.